La tradition de Noël et ses origines

Mais que se passe-t-il en réalité le 25 décembre ?

Il est dit que le 25 décembre, le seigneur Jésus Christ est né.

Pourtant, plusieurs récits prouvent le contraire. Dans l’évangile selon Matthieu, il est raconté que Jésus serait né sous le règne du roi Judée Hérode LeGrand peu de temps avant sa mort. Qui se situe aux environs de -4 avant JC. Dans l’évangile selon Luc, celui ci prétend que Jésus serait né alors qu’un rescencement romain de la Judée avait lieu à Bethléem. Nous apprenons par les écrits de Flavius Joseph que ce recensement est celui de Quirinius, gouverneur romain en Syrie. L’évènement est daté en 6 après JC.

Autres récits, ceux des astronautes.

Ces derniers relatent qu’il pourrait en réalité s’agir du passage d’une comète ou plus précisément d’une conjonction Saturne et Jupiter. Ce phénomène astral ce serait produit à la fin septembre de -7 avant JC.

Enfin, trois siècles après la mort du Christ, les Chrétiens adoptent cette date.

En 354 après JC, le Pape Libère décide de situer la date de la nativité du Christ au 25 décembre.

En 525 après JC, un moine, Denys le Petit décide lui aussi de retenir la date du 25 décembre.

Ce n’est pas un hasard si le 25 décembre est une date qui fut retenu et approuvée. En effet, lors du solstice d’Hiver, les romains avaient l’habitude de fêter deux périodes de réjouissance. Pendant « les Saturnales » ainsi que « les Sigillaires » lors de cette dernière, les romains s’échangeaient des cadeaux. ( d’où la fameuse tradition ! )

En l’an II avant JC, les adeptes du culte de Mithra fêtaient également à la fin Décembre, l’arrivée du dieu Soleil et le retour de la lumière. Voilà donc ce que l’on appelle les fameuses traditions Païennes. Pendant des années, ces fêtes romaines seront reprises à l’Eglise. Aussi, Jésus incarne le soleil sacré. Après sa naissance, les nuits reculent et les jours s’allongent.

La fête de Noël est-elle célébrée de la même façon dans les autres communautés ?

Chez les Hindouistes, Noël n’est pas fêté. Nous parlerons plus d’une période de pénitence, également appelée « Carême » . Il s’agit d’une période de 20 jours pendant laquelle il ne faut pas manger de viande carnée, ne pas avoir de rapport sexuel et ne pas boire d’alcool. 7% d’hindouistes fêtent Noël , ils mélangent alors des traditions de chez eux avec des traditions d’autres pays .

Chez les musulmans, il n’y a pas d’équivalent de Noël. Dans le Coran, il est dit que Jésus est né d’une vierge miraculeusement. L’islam reconnaît Jésus comme un prophète et non comme « fils de Dieu ». Les musulmans sont mitigés sur le fait de célébrer la naissance d’un prophète. Certains fêteront Noël car cela sera plus d’ordre social que religieux. Tandis que d’autres ne fêteront pas Noël car ce n’est pas une fête musulmane.

Chez les Juifs, nous ne parlons pas de Noël mais de Hanouka ( La fête des lumières ). La tradition veut que l’on allume une bougie d’un chandelier à huit branches lors de cette fête pour commémorer la reconquête d’Israël au II siècle avant JC. La bougie est allumée chaque soir pendant huit jours. Aussi, pendant ces huit jours, les Juifs s’échangent un cadeau par jour.

Du coup, doit-on fêter Noël ?

Eh bien, disons qu’en résumé, Nous ne pouvons pas affirmer que Jésus Christ est bel et bien né le 25 décembre mais nous pouvons démontrer que la tradition de Noël est bien née quelque part à travers le temps et l’Histoire. En découle par la suite les coutumes et traditions de chacun à travers nos différentes cultures et religions.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *