Des enfants inégaux face aux vacances

Cette année en France, un quart des jeunes de 5 à 19 ans de sont pas partis en vacances, soit trois millions d’enfants. Un nombre effrayant. La cause principale de ce non-départ est économique.

50% des enfants issus de familles possédant un revenu inférieur à 1500 euros net par mois ne seraient pas partis en vacances. Le taux de non départ serait plus élevé chez les agriculteurs et les ouvriers. Pourtant, des aides existent pour les familles à bas revenus (distribuées par la Caf, les comités d’entreprise.. ). Seulement, une fois encore, certaines familles ne peuvent percevoir ces aides, car elle dépendent de certaines conditions . Les foyers qui n’ont qu’un enfant, par exemple, ne sont pas éligibles pour certaines aides : « Le montant des allocations varie en fonction du nombre d’enfants à charge. Il faut avoir au moins deux enfants pour bénéficier des allocations familiales. »

Quelles solutions pour ces foyers ?

Face à ce désarroi, certaines associations proposent des solutions pour ces jeunes en situation « d’isolement ». Nous pouvons citer en premier le Secours Populaire qui reste un fidèle allié pour ces familles et pour d’autres personnes en situation difficiles lorsqu’il s’agit de s’en sortir au quotidien. Ils entendent également aider les foyers les plus modestes à profiter de quelques jours d’évasion, que, selon l’organisation, tout le monde mérite. En 2016, il s ont aider 185 000 personnes à partir en vacances, grâce à leur armée de bénévoles toujours motivés.

Le Secours Catholique aide également les personnes les plus précaires à trouver et à vivre des moments importants en trouvant les actions appropriées aux situations de chacun. Ainsi, chaque année, plus de 6000 personnes (familles, jeunes, personnes seules) peuvent partir se ressourcer .

À l’échelle régionale, nous pouvons également trouver diverses associations telle qu’Avenir, une association vendéenne permettant aux jeunes en grande difficulté de se retrouver chaque année afin de partager un moment de bonheur et de profiter d’une variété d’activités. Les séjours proposés par l’association sont adaptés en fonction des enfants accueillis et l’encadrement est ajusté aux besoin spécifiques de chaque jeune.

Zoom sur une association dinanaise

On z’bouge est une association (située dans la ville de Dinan) qui organise des séjours de vacances pour les jeunes de 9 à 14 ans. Cette association a été créée en 2015 par un Dinanais, Gildas Le Quere, et deux Rennais, Rémy Joly et Kévin Lindambi. Depuis deux ans, les jeunes peuvent profiter de séjours de vacances à bas prix grâce à l’association. Deux tarifs, conçus pour être accessibles à tous, sont généralement proposés aux familles. C’est d’ailleurs pour cela qu’On z’bouge fait partie des associations les moins chères de l’Ille et Vilaine.

En effet, chaque foyer paie un coût du séjour en fonction de leurs « quotient familial ». Ainsi, les jeunes profitent pleinement de leurs vacances. Depuis 2015, les jeunes ont déjà pu partir à Quiberon, Plédéliac et prochainement, Morlaix. Les activités mises en place sur le séjour sont choisies principalement par les enfants. En effet, ceux-ci décident de leurs journée en fonction de ce qui leur est proposé. Parmi les propositions, ils peuvent retrouver la pêche, les promenades à la plage, les randonnées, le bowling, la plongée, les grands jeux, les veillées, le rafting, le vélo etc.

Lors de chaque séjour, le total maximum d’enfants varie entre 15 et 20. Aussi, les demandes sont fortes. Récemment, nous avons pu retrouver les jeunes de l’association en vacances à Morlaix. Le 22 octobre 2017, ces derniers sont partis pour un séjour d’automne sur le thème enquête et énigme. Ils ont été hébergés dans une auberge de jeunesse pendant une semaine. Durant les sept jours, ils ont eu l’occasion de résoudre des énigmes et enquêtes sur l’assassinat d’un client. Ils ont également fait de multiples excursions : visite de Morlaix, piscine, sport…

Chaque soir, les jeunes ont eu l’occasion de faire des soirées en tous genres. Et pour finir, une veillée « grand frissons » fut organisée le dernier jour des vacances. On z’bouge est une association dynamique et prometteuse qui évolue au fil du temps, qui permet à plus d’enfants de profiter de leurs jeunes années, quels que soient les revenus de leurs parents.

 

Site de l’association : Onzbouge.com

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *