Rennes plus proche de Paris que sa propre banlieue ?

 

Non sans mépris, voilà qui nourrit bien des inquiétudes sur cette proximité de la capitale avec notre ville de Rennes. J’ai parfois l’impression que certain·e·s ont ce qu’iels appelleraient “de grands projets” pour ma ville – et pour la région dans laquelle je vis. Pourtant, entre le PLU (Plan local d’Urbanisme) à Rennes, ou même la LGV, on ne cherche pas à transformer la vie (quotidienne) des habitant·e·s de Rennes Métropole. Il semblerait qu’il s’agisse plus d’organisation spatiale : l’accélération considérable des flux de transports permettent la création de nouveaux foyers d’investissements et donc de nouveaux pôles régionaux. Tels sont les plans pour les villes de St Brieuc, ou St Malo qui espèrent gagner en attractivité touristique, entre autres.

 

Silence radio

Difficile de comprendre les tenants et les aboutissants de phénomènes dont on parle peu. En faisant quelque recherches, les sources trouvées sont peu nombreuses : 20 minutes, lgv.bpl, Ouest-France, France 3 Régions, la Préfecture d’Ille et Vilaine, et une campagne de promotion de la Bretagne grace à un site nommé

Cependant, après quelque mots clés ajoutés, on tombe sur un collectif d’usagers de la SNCF qui estiment que la desserte TGV en Touraine est menacée par les lignes LGV Paris <-> Rennes et Paris <-> Bordeaux. En cause, une rentabilité imposée par un investissement chiffrable en milliards d’euros : 3,3 exactement (et un contrat de 25 ans obtenu par la société Eiffage 2). 41 trains circuleront par jour entre Rennes et Paris, “21 vers  la Bretagne, 20 en direction de Paris Montparnasse” 3.

La rentabilité n’aide pas beaucoup les communautés locales. Les villes du Mans et d’Angoulème ont pu signer il y a un peu plus de 4 ans des garanties de desserte, ce qui ne fut pas le cas pour la Ville de Tours. Les usagers de la ligne estiment que leur communauté territoriale est donc “sans filet”, par rapport à la question des transports rapides dans leur département, iels ne bénéficient d’aucune assurance des bonnes volontés de la SNCF, faute de rentabilité.

 

Des changements pour les Breton.ne.s ? 

Il était clairement dit que la LGV devait booster l’activité économique bretonne, en attirant de nouveaux clients dans l’industrie touristique notamment, sur des séjours courts : vous aurez compris l’argument vendeur.  Le site de la SNCF ne mentionne la création d’aucune nouvelle gare. Pourtant, elle font peau neuve, à l’image de St Brieuc encore une fois, ou de Rennes (où l’on adore définitivement tout casser pour tout reconstruire).

EuroRennes envisage la construction d’un quartier d’affaires qui mesurerait quelque 150.000 mètres carrés. Mais rassurez vous, ce n’est pas tout : il faudra «attendre 2020 pour la transformation totale de la gare en pôle d’échanges multimodal. A cette date, la gare de Rennes pourra alors accueillir 128.000 voyageurs par jour, contre 63.000 actuellement.»  [4]

 

Paris First

Lorsque l’on marche dans Paris, on peut apercevoir une multitude de publicités promouvant le fait de pouvoir travailler près de chez soi. Lorsque l’on constate que les Francilien·ne·s passent en moyenne 68 minutes par jour pour effectuer un aller retour entre chez eux et leur lieu de travail, on comprend mieux les raisons de ces améliorations.

Mais est-ce pour autant, une raison valable d’investir des milliers de kilomètres de voies ferrées tout ça pour pouvoir venir bétonner des endroits qui ne sont pollués que de temps à autres, et où on ne jongle pas (encore) entre 17 lignes de métro ?

On parle d’attractivité territoriale, de plans d’urbanisme, et de bien d’autres termes techniques. On prétend rendre les territoires attractifs et mieux desservis, alors que l’on a constaté que c’est pour mieux déguiser la création et le développement de nouveaux pôles économiques. On parle d’une métropole en mouvement, comme si le gratte-ciel que l’on parle de construire à terme n’avait pas pour seul but d’aller titiller l’égo des costumes cravates capables de pondre de tels projets, sans se questionner : pourquoi connecter la France entière à un territoire en lieu et place de connecter entre eux les territoires de la France entière ?

 

[1} https://www.francebleu.fr/infos/transports/les-franciliens-champions-du-temps-de-trajet-domicile-travail-avec-68-minutes-en-moyenne-1446489301

[2} http://www.lesechos.fr/08/11/2016/LesEchos/22314-110-ECH_eiffage-a-construit-la-ligne-a-grande-vitesse-le-mans-rennes.htm

[3} http://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/lgv-en-2017-rennes-1-heure-25-de-paris-en-train-4151369

[4} http://www.20minutes.fr/rennes/1880791-20160704-an-rennes-seulement-1h27-paris

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *